Résilience Organisationnelle Mise à jour du site septembre 2021

Revue Communication

Titre : Perspectives Critiques en Communication

Commentaire sur un ouvrage

Auteur : Gilles Teneau

Résumé : La lecture de ce collectif n’a pas été la chose la plus aisé, il y a beaucoup de changement de formes d’écriture, nous passons du complexe au beaucoup plus simple, souvent nous cherchons le lien, le fil directeur, cela reflète la fragilité des collectifs. L’avantage est d’avoir un livre qui traite de multiples aspects sur un sujet bien spécifique. Certes les changements organisationnels nombreux donnent une place importante à la communication et généralement le changement est analysé selon la structure organisationnelle, mais aussi la stratégie ou encore l’analyse du comportement organisationnel. Bien en dehors de ces courants de pensée il existe un courant qui aborde l’étude organisationnelle dans une perspective critique, c’est l’objectif de ce collectif.

Technique de l'Ingénieur

Titre : Transformation des organisations par la résilience organisationnelle

Auteur : Gilles teneau

Cliquez pour avoir accès à la commande de l'article

Les organisations évoluent de plus en plus dans un contexte de crises où le rythme des turbulences et des chocs s'accélère. Comment créer les conditions favorables à l'émergence de la résilience, cette aptitude nécessaire aux acteurs pour faire face à un choc, à s’adapter ou à rebondir ? Quelles sont les différentes trajectoires possibles en situation de crise ? Cet article abordera les grands concepts de la résilience des organisations ainsi que les stratégies à mettre en œuvre. Une boite à outils permettra de relever les signaux faibles, de faire face à une crise et de gérer le cycle de vie d’un changement organisationnel. Une étude de cas complète sera déroulée en fin d'article.

Les bouleversements véhiculés au sein d’une organisation ont un impact sur l’individu. En fonction de leur intensité, ils peuvent prendre des allures de crise. Au cours de cette période de turbulences un choix se présente : se replier sur soi et laisser l’événement prendre toute la place ou bien exploiter sa capacité de résilience pour l’affronter et saisir l’opportunité de rebondir. La résilience est une porte ouverte à la reconstruction de l’identité. Dans le langage courant, la résilience se définit comme « l’art de rebondir ».

Résilience organisationnelle » ou « résilience des organisations ». Une légère nuance existe entre les deux appellations. La résilience organisationnelle englobe tout ce qui gravite autour d’une organisation (les individus, la stratégie, la structure, la culture), elle ouvre son champ de réflexions aux infrastructures critiques, à la supplain chain ainsi qu’aux petites et moyennes organisations. La résilience des organisations étend le principe de la résilience organisationnelle à tous les types d’organisations (petites ou moyennes, entrepreneuriales, multinationales), mais aussi à toutes les formes de gestion des organisations, management participatif et de proximité. Dans cet article, nous ouvrons notre champ de recherche à la résilience des organisations.

L’apport de la résilience organisationnelle se trouve essentiellement sur trois niveaux. Tout d’abord, dans l’approche par la résilience qui consiste à mettre en œuvre les conditions de la résilience avant même que la crise ne soit présente. Le second point concerne la gestion des ressources rares en tant que valeur ajoutée de l’organisation. Enfin, l’aptitude à mesurer, à l’aide d’outils, la résilience organisationnelle sur le cycle de vie de la crise (avant, pendant ou après), pour une gestion de la temporalité et vision globale d’une représentation organisationnelle.

Nous décrivons dans cet article la résilience en tant que processus ; sa mise en œuvre nécessite de rassembler les conditions favorables à l’émergence de la résilience au sein de l’organisation. Pour évoluer sur les trajectoires de la résilience, il est utile de disposer d’une boîte à outils, faite de moyens, de modèles et d’acteurs. Certains outils sont plus appropriés en fonction de l’ampleur des turbulences et de la phase de la crise alors que d’autres sont plus en adéquation avec la résilience à un niveau individuel, collectif ou organisationnel. Muni de ces outils, il reste à mettre en place les conditions de résilience avant qu’une crise ne se produise, nommer les acteurs à des postes clés afin d’être les observateurs de turbulences éventuelles. Utiliser les outils conçus pour l’application de la résilience des organisations, dans un but d’efficacité et d’efficience de l’organisation et des acteurs qui composent la structure.

Le premier chapitre de cet article est le cœur de notre sujet, il porte sur la résilience appliquée aux organisations. Nous décortiquerons le concept de résilience individuelle pour le conduire, au travers de son histoire, jusqu’à la résilience des organisations. Dans le second chapitre, nous discourrons sur les grands concepts de la résilience des organisations : la signification d’une organisation (comment elle se constitue, quelles sont les différentes organisations et les structures que l’on y rencontre), quels sont les acteurs de la résilience (les ressources rares, les toxic handlers) et nous finirons sur un concept important : le cycle de vie de la crise. Le chapitre trois concerne les outils : les différentes cellules autour desquelles gravitent les acteurs et les modèles utilisés pour la résilience organisationnelle. Le chapitre quatre est un guide simplifié pour implémenter la résilience. Enfin, le dernier chapitre déroule une importante étude de cas qui illustre un changement suivi d’une crise et sa résolution éventuelle par la mise en place des conditions de résilience. En annexe (§ 8), figure un petit cas d’entreprise qui permettra au lecteur de mieux saisir les concepts, les idées apportées par la résilience appliquée aux organisations.