Résilience Organisationnelle Mise à jour du site septembre 2021

Club RH

Titre : « Si une cellule de résilience assure bien sa mission, une cellule de crise ne devrait pas avoir lieu d’être »

Je dispense depuis 5 ans des formations en partenariat avec le cabinet de conseil en management Sy Del aux collectivités territoriales. Nous intervenons à la fois auprès des élèves de l’INET et en formation continue dans un stage de quatre jours proposés par le CNFPT. Les dirigeants territoriaux sont donc de plus en plus nombreux à être sensibilisés. Ces formations connaissant un vrai succès, j’ai même été amené à adapter un outil de mesure de la résilience organisationnelle – initialement dédié aux entreprises du privé – au contexte des collectivités. Un travail conforté par le retour de nos premiers stagiaires.

 

lien de l'interview

ReSanté-Vous

Titre : La résilience organisationnelle ou l’art de rebondir

Aujourd’hui, nous vous proposons la découverte d’un concept particulièrement approprié dans le cadre du contexte de l’épidémie de COVID-19. Il est à la base de nombreux écrits en sciences (sociologie, anthropologie, médecine, sciences de gestion…) et inspire l’action en vue d’un développement positif malgré les crises et les moments douloureux.

 

lien de l'interview

Dirigeant

Titre : Qui sont les « toxic handlers », ces générateurs de bienveillance en entreprise ?

Depuis des années, les médias nous « bassinent » avec les pervers narcissiques, ces personnalités quasi-démoniaques qui déstabilisent l’entreprise et nuisent aux personnes. Le livre de Géraldine Lemoine et Gilles Teneau prennent pour objet d’étude[1] une figure diamétralement opposée à celle du pervers narcissique : celle du toxic handlers. En français, nous pouvons les appeler « générateurs de bienveillance ». Le terme regroupe ces personnes douées d’empathie qui accueillent la souffrance de leur entourage et leur permettent de la dépasser. Il y a dix ans, on ne parlait que de prévention des risques psychosociaux. Aujourd’hui, ce problème est pris en amont. Plutôt que de s’attacher à gérer la souffrance, à traiter les conséquences d’un management parfois dément, on s’évertue aujourd’hui à construire un cadre de travail propice au bien-être. Si le management n’a pas à s’occuper du bonheur des salariés, il doit néanmoins promouvoir la qualité de vie au travail. Si chaque organisation s’attache à atteindre cet objectif, alors cette démarche doit commencer par mettre en évidence ces fameux toxic handlers.

 

lien de l'interview

Capital

Titre : Les "cellules de résilience", pour repérer et désamorcer les conflits au bureau

On connaît les cellules de crise mises en place lorsque que le climat social d'une organisation est très tendu. Mais on appréhende moins les cellules de résilience, chargées de repérer et désamorcer les conflits avant qu'ils n'éclatent. "Les organisations évoluent de plus en plus dans un contexte où le rythme des turbulences et des chocs s'accélère, explique Gilles Teneau, enseignant chercheur en sciences de gestion, théoricien de la résilience des organisations. Comment créer les conditions pour développer leur aptitude à faire face au choc, à s'adapter ou à rebondir ?"

 

lien de l'interview

 

 

Titre : Managers, voici les qualités humaines nécessaires pour surmonter la crise

Adapté à l'entreprise, le terme résilience désigne l'aptitude des collaborateurs, des managers mais aussi des organisations à dompter les difficultés. Le contexte de crise actuelle pousse à une psychologisation grandissante du monde du travail et valorise cette qualité chez les managers. Mais comment la déceler ? Des experts livrent quelques indices sur le profil idéal du manager résilient.

 

lien de l'interview

 

 

Titre : Résilience dans l'entreprise : 10 questions pour comprendre le concept

A l'origine phénomène physique, puis appliqué à la psychologie, le concept investit de plus en plus le champ économique. Relevant de mécanismes complexes, la résilience se construit sur des ressorts à la fois individuels et collectifs, qu'il convient de comprendre pour favoriser son émergence. Tour d'horizon en 10 questions.

 

 

lien de l'interview

 

FocusRH

Titre : Comment manager en période de Covid-19, pendant et après le confinement ? Par Pascal Martin

Cet article veut rappeler les considérations psychosociales et de santé mentale préconisées par l’OMS dans le but de maintenir le bien-être mental et psychosocial de tous pendant cette période aux repères professionnels troublés et le jour d’après.

 

Des études[1] ont montré que face à des épidémies et des désastres, on observait une étendue d’impacts psychologiques chez les personnes exposés directement ou non à la situation traumatique. Il est vrai que les symptômes peuvent varier en fonction de notre état psychique du moment.

 

Aujourd’hui, face à la situation pandémique, l’état de certaines personnes qui souffrent déjà psychiquement peut s’aggraver, ou provoquer de la détresse pour d’autres qui sont au contact des personnes atteintes par le Covid-19. Chacun peut légitimement ressentir de la peur, de l’angoisse, de l’anxiété par le fait d’être affecté par le virus, voire d’en mourir, tellement la situation semble difficilement maitrisable avec une connaissance médicale qui n’est pas dans les annales.

 

D’autres personnes peuvent ressentir de l’impuissance et de la culpabilité car ne pouvant combattre ce fléau viral.

 

 

lien de l'interview